jui.
2016
28

Peut-on programmer la date de l'accouchement ?

Grossesse
Peut-on programmer la date de l'accouchement ?

En effet il est possible de déclencher artificiellement l'accouchement avant la date prévue. Pour cela, on fait des perfusions d'ocytocine, associées éventuellement à des protaglandines sous forme de gel (vous verrez leur rôle dans le déclenchement naturel de l’accouchement).

Certaines futures  mères sont tentées par l'accouchement « programmé », pour des raisons personnelles ou professionnelles. Certains médecins y sont favorables aussi pour une meilleure organisation du travail : ils pensent qu'il vaut mieux que les accouchements aient lieu de jour, lorsque toute l'équipe est présente et fraîche, plutôt que la nuit.

Tout déclenchement artificiel du travail implique l'acceptation de certains risques :

  • celui de se solder par un échec si les conditions locales nécessaires ne sont pas réunies, notamment le col doit être suffisamment ramolli et déjà entrouvert ;
  • le risque, bien qu'ayant déclenché le travail, de provoquer un accouchement plus long, plus difficile, donc plus traumatisant pour l'enfant et pour la mère. Il arrive même que l'on soit amené à des situations dont la seule issue est la césarienne, intervention dont on aurait pu se dispenser.

Quant au risque de faire naître un enfant prématuré, il a pratiquement disparu aujourd'hui grâce à l'échographie précoce qui permet de dater le début de la grossesse.

Le médecin ne déclenchera pas un accouchement s'il n'est pas sûr du terme.

Il est donc possible de programmer la date de l'accouchement. Faut-il le faire pour autant ?

Certaines fois, la question ne se pose même pas. Ce sont les cas où l'enfant risque de souffrir d'un séjour trop long dans l'utérus maternel. Ceci peut se voir par exemple dans certains cas d'hypertension artérielle, de diabète, de retard de croissance intra-utérin ou de dépassement de terme. Il peut alors devenir impératif de provoquer l'accouchement.

En dehors de ces raisons médicales (heureusement rares) certaines circonstances personnelles paraîtront peut-être suffisamment importantes àla future mère pour justifier un déclenchement : départ, voyage, obligation professionnelle impérieuse, etc.

Il semble raisonnable toutefois de n'envisager cet accouchement avant terme que si un minimum de conditions sont réunies : choix d'une date suffisamment proche du terme théorique, accord du médecin, qui jugera (notamment d'après l'état du col) des chances plus ou moins grandes de succès du déclenchement de l'accouchement, possibilité d'avoir une anesthésie péridurale qui augmente ces chances. Faute de ces précautions, on court les risques (accouchement plus long, césarienne) évoqués plus haut.

Aussi vaut-il mieux le plus souvent laisser le bébé choisir l'heure, le jour et le quartier de lune qui lui plairont le plus. Pourquoi ne pas laisser agir la nature, ce que font, d'ailleurs, la plupart d'entre vous, au risque de se voir reprocher de refuser le progrès ?

Laisser faire la nature est naturellement la meilleure des choses pour vous et votre bébé. 

Partager ce contenu

Quelques couches en promotion

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

Top